dimanche 25 septembre 2016

- Cqfd -

   Je vous avais parlé de cet étrange phénomène touchant les ovinidés d'une petite île à l'ouest du Bout du Monde.
   Ayant eu moi-même un jour l'occasion de me trouver accompagnée par l'une de ces petites bêtes à laine, m'eût saisi l'envie de mettre en place une petite expérience...
   J'entrepris de ne le nourrir que de fleurs à gros pétales, ce qui semblait par ailleurs bien lui plaire et il délaissait rapidement l'herbe et autres végétaux du jardin pour le petit carré fleuri que je lui proposais.
   Les mois passaient et mon mouton ne se lassait pas de sa demi-pension colorée.
   
   Grand bien me prit ce matin lorsque me saisit le désir de pointer mon nez dans le jardin à une heure inhabituellement matinale :  les orteils à peine posés sur la terrasse, je surprenais ma petite pelote sur le point de prendre les airs...


Darwin ou la moutation génétique

Aucun commentaire: