dimanche 24 septembre 2017

- La côte au vent -


Le vent percute
L'Océan rogne
La roche s’évapore

Là,
Le sel de l'air
Brûle les yeux
Là l'Océan contre la roche
Bat, assourdissant
Là frappée, bousculée,
Ébranlée je respire

Le monde vit
violemment
Intensément
Définitivement
Beau

Et c'est bien ainsi
 

 

dimanche 17 septembre 2017

-Quand l'île aux moutons se mit à voyager-


Ben sur le coup, ça leur a fait tout drôle
Et pis finalement, ils ont trouvé ça plutôt très cool.

dimanche 10 septembre 2017

- Scare Weather -



Scélérate
Houle déchaînée, dévorante
Ogre Océan

Accroché à la barre
dans la pénombre du creux
dans l'ombre de la mâchoire affamée
sur la lame si fine si étroite
si affutée
sur le fil
du rasoir
l'écume
Folie

En bas
en haut
En bas

En bas

En bas

Au fond

Remonte



La lumière



Une île






Mon île.







dimanche 3 septembre 2017

- Le port des marins perdus -



 
"Une douleur sourde, de celle que le temps n'apaise pas, mais en fait un compagnon de route.

Une douleur chaude, cependant, qui bat à l'unisson, dans un enchevêtrement de sensations secrètes que j'oserais appeler, si je n'étais pas autant déçu, indigné et en colère... gratitude."


                                 "Le port des marins perdus"
                                 Teresa Radice & Stefano Turconi

dimanche 27 août 2017

dimanche 20 août 2017

- Sous une pluie d'exocets -


Sous une pluie d'exocets,
la vieille jurait que jamais
elle ne quitterait son bout de caillou.

dimanche 13 août 2017

- Lonesome traveler -


Début d’après-midi. Le son en réglage sur les scènes.
Électrons libres égarés au centre d’un système nerveux. 

Dans la foule éparse qui attend, il se détache.
Grand sous sa capuche bleu délavé. Les pieds nus. Il marche.
Mont analogue. Porte ouverte sur un monde parallèle, invisible.
Je vois. 

Vagabond des limbes.
Seuls au cœur du monde.

Il descend sur la plage, pose son sac de toile, lourd. Et s’allonge.
Bonnet de laine bleu marine déroulé sur ses yeux. Bleus.

Je le regarde. Longtemps.

Le monde n’existe plus. Il dort.


Un jour, 2 nuits.
Deux.
Au milieu du désordre.
Nos chemins se croisent.
Nos regards.
Touchés.


Nos corps se dépassent.
Nos routes s’éloignent.
Il se retourne.
J’aurais dû.
Ou peut-être pas.

L’avenir le dira.

 

dimanche 6 août 2017

- Malheureuse comme l'est Pierre -


Et puis les pierres se mirent à rouler
rouler
rouler

Et Joie revint

enfin.

dimanche 30 juillet 2017

- Un coin d'arc-en-ciel -

Nouveau rendez-vous !
Je vous y retrouve les 5 et 6 août
mais vous aurez tout le mois d'août
pour y découvrir les inédits de l'année !

Faisez gaffe,
un mois d'août
ça passe super vite



Vernissage exceptionnellement le vendredi 4 août,
à partir de 18 h
bienvenus !


dimanche 23 juillet 2017

- Et le vide -

tout autour



dimanche 16 juillet 2017

- Descente d'organes -



oups...

dimanche 9 juillet 2017

- Morceaux d'Océans -

Survivantes de 20 années de récolte
20 années d'archivage
des eaux du Monde
A chaque plage découverte
Une fesse dans la mer nouvelle trempée
Une bouteille sur le sable
laisse du pinsé récupérée

quelques bouteilles

Mes échantillons de Mer
Mes morceaux d'Océans


dimanche 2 juillet 2017

- boule à facettes -

- Allons, un peu de gaieté, dit la vieille, nous avons 300 ans pour sauter et danser, c'est un bon laps de temps. Ce soir, il y a bal à la cour. Il sera toujours temps de sombrer dans le néant.


Ce bal fut, il est vrai, splendide, comme on n'en peut jamais voir sur terre.
(...)
Les poissons innombrables, grands et petits, nageaient contre les murs de verre, luisants d'écailles pourpre ou étincelants comme l'argent et l'or.

Malheureusement, la petite sirène n'avait pas trouvé le rouge à lèvre waterproof de sa sœur et le prince ne la calcula même pas...


La petite sirène, Hans Christian Andersen

dimanche 25 juin 2017

- Grande Ordonnance de la Marine -

1681
Titre IX
article 45


"naufrages, bris et échouements récoltes"

 

"ceux qui allumeront la nuit des feux trompeurs sur les grèves de la mer et dans les lieux périlleux pour y attirer et faire perdre les navires seront aussi punis de mort et leur corps attaché à un mât planté aux lieux où ils auront fait leur feu"


dimanche 18 juin 2017

- Super Dad -

 
Casting :
Biploum (voile en 1er plan)
Papa Biploum (voile au loin) 
Remerciements :
Merci monsieur !

dimanche 11 juin 2017

- Ancré -

Sous mes pieds, le mouvement
Le sol de ma terre, un liquide
Mon îlot. Flotte.
Coque de noix et bouchon de liège

Danse dérivante, en bas, en haut
L'air en moi, le chaos

Et de mon refuge, je rêvais d'une comète